Méthode OIA

Puisque que l’on commence un défi de lecture biblique, c’est le bon moment pour réfléchir à notre manière de lire et de comprendre la Bible. Je vais donc vous présenter ici une méthode toute simple pour l’étude de la Bible, résumée dans ces trois lettres : OIA.

 
O pour Observation :

 
Il s’agit de lire le passage attentivement, pour savoir résumer son contenu, dire qui parle, à qui s’adresse-t-il, ou dans le cas d’un Evangile repérer ce que Jésus fait. Voir aussi, pour le Nouveau Testament, si le texte cite l’Ancien Testament et prendre le temps de lire la citation dans son contexte, c’est à dire lire le texte de l’Ancien Testament duquel est extrait la citation.

 
I pour Interprétation :

 
« Interprétation », voilà un mot qui peut-être vous fait penser aux débats et aux discussions sans fin sur la Bible? Il est vrai qu’il existe des passages discutés et difficiles à comprendre, comme le reconnait Pierre lui-même (2 Pierre 3:16). Mais la Bible est écrite pour tous les chrétiens, et, pour une importante partie de celle-ci, il est simple de comprendre le sens du texte si l’on est quelque peu attentif à ce que l’on lit.

 
Une fois que vous avez établi quelle est l’idée importante du texte, vous pouvez vous poser la question de son sens : qu’est-ce que l’auteur a voulu dire à ses lecteurs dans ce passage ? Qu’a-t-il voulu souligner ? Avant de vous poser la question du sens du texte pour vous-mêmes, il faut faire un petit effort de mise en contexte et vous mettre à la place des destinataires d’origine.

 
L’interprétation peut donc être divisée en plusieurs étapes :
• déterminer l’argumentaire de l’auteur
• trouver le sens du texte pour les premiers destinataires
• trouver son sens dans le déroulement de l’histoire du salut : qu’est-ce que le texte signifie pour nous qui vivons après la mort et la résurrection de Jésus ?
• essayer de résumer le texte en une phrase simple.
Normalement, après avoir fait cela, on est capable de résumer ce qu’à voulu dire l’auteur à ses premiers destinataires.

 
A pour Application :

 
C’est l’étape la plus importante ; sans elle les deux autres ne vous auront servi à rien. Maintenant que vous avez compris le texte, vous pouvez l’appliquer à votre propre vie ! Voici quelques exemples de questions que vous pouvez vous poser pour l’application :
• Qu’est-ce que ce texte m’apprend sur Dieu, sur moi, et sur l’existence ?
• Puis-je penser à des situations semblables à celle(s) évoquée(s) dans le texte ?
• Comment ce texte peut-il influer sur mes croyances, sur mon comportement ?
• Et tout simplement : Que faire?
Enfin, vous pouvez prier en lien avec ce que vous avez lu, et notamment pour que Dieu vous aide à vivre selon les principes présents dans sa Parole.
Cela vous parait encore flou et compliqué? Prenons donc un texte en exemple et appliquons lui cette méthode : Un texte bien connu sous le nom de la parabole du fils prodigue (Luc 15:11-32). Lisons le texte !

 
Observation :

 

 

-Ce texte est une parabole racontée par Jésus.

-C’est la 3ème parabole du chapitre après celles de la brebis et de la monnaie perdues.
-Si l’on regarde le début du chapitre (15:1-3), on remarque que des pécheurs écoutent Jésus et que cela entraîne des critiques de la part des juifs pharisiens. On peut donc s’attendre à ce que Jésus parle à ces deux catégories de personnes.
-Le verset 3 « Mais il leur dit cette parabole » nous apprend que la parabole de la brebis perdue et celles qui suivent sont une réponse aux critiques des pharisiens.

 
Résumé de la parabole :

 
Un homme a deux fils.
Le premier quitte la maison en demandant son héritage à son père, il dépense tout dans un pays lointain en vivant dans le péché. Il se repent en voyant sa misère et retourne chez son père en lui confessant son péché, qui l’accueille alors avec joie et organise une grande fête.
Le deuxième reste à la maison et reçoit aussi son héritage, quand son frère revient, il se met en colère et fait des reproches à son père, il ne comprend pas que son frère ait le droit à une fête après ce qu’il a fait.

 
Interprétation :

 
Nous avions vu que 2 groupes de personnes écoutaient Jésus, et nous retrouvons deux fils dans cette parabole.
Chaque fils apporte un message. Par le premier fils, le plus jeune, Jésus veut parler aux pécheurs et leur dit « vous êtes comme ce fils misérable, reconnaissez votre misère et revenez à votre Père ».
Par le deuxième fils, l’aîné, Jésus dit aux pharisiens « en critiquant ces pécheurs qui viennent m’écouter, vous êtes comme ce fils qui n’a rien compris à la personne du Père et qui s’énerve en voyant la repentance de son frère »
Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce texte, comme par exemple la place de la joie dans les 3 paraboles de ce chapitre, mais en observant simplement ce texte et en l’interprétant simplement, on a pu résumer le message de Jésus pour ses auditeurs.

 
Application :

 
Ce texte nous invite à nous examiner et à la repentance.
Sentez-vous que vous êtes misérables et loin de Dieu? Alors courez à lui, confessez votre péché, humiliez vous devant lui car il accueille celui qui se repent.

 
Vous croyez vous meilleur que ce débauché? Alors prenez garde à ne pas être comme ce fils qui semblait proche du père, dans sa maison, mais qui ne connait ni le père, ni sa joie, ni sa grâce. Ce fils est dans une situation pire que son frère à la fin de la parabole car il ne reconnait pas son besoin de repentance.

 
Voir : http://www.larebellution.com/2014/07/28/etudier-bible-facilement-methode-oia/

 

 

Maxime

Publicités