Evangile de Marc, chapitre 9

Qu’est ce qui m’interpelle dans ce chapitre?

 

Verset 22 « …Mais si tu peux faire quelque chose, viens à notre secours, aie compassion de nous.» 23 Jésus lui dit: «Si tu peux! Tout est possible à celui qui croit.» 24 Aussitôt le père de l’enfant, [en larmes,] s’écria: «Je crois, [Seigneur,] viens au secours de mon incrédulité!»

 

Ce passage m’interpelle car le père est face à une situation qui dure depuis des années et qui ne s’arrange pas. On peut imaginer combien il doit être désespéré. Lorsqu’il rencontre Jésus il lui demande d’agir et de libérer son fils, s’il le peut. Jésus lui répond « Si tu peux! Tout est possible à celui qui croit ». A ce moment-là le père ne demande plus à Jésus de venir au secours de son fils mais au secours de Sa propre incrédulité.

Ces versets me rappellent que rien n’est impossible à notre Seigneur, Il a la puissance et la souveraineté sur toutes choses, Il peut tout faire.

 

Alors oui, Jésus aurait pu libérer le fils directement après la demande du père, d’un simple claquement de doigt il tout peut réaliser… mais à la place, il interpelle le père sur sa propre foi.

Croit-il réellement que son fils puisse être sauvé?

Croit-il réellement en la puissance de Jésus?

 

Quelle est l’application pour ma vie? 

 

Ce matin je me demande à quel point je crois que Dieu peut agir dans ma vie…

Lorsque je prie, que je m’adresse à lui, que je lui confie des requêtes, est ce que je crois réellement qu’il peut agir?

Je me rends compte qu’il y a des sujets plus « faciles » que d’autres. Dans tel domaine ça semble couler de source alors que dans d’autres ça semble plus compliqué…

Comme si la puissance de Dieu avait des limites d’actions!!?

Il y a aussi des sujets qui durent depuis des années… Comme ce père, l’incrédulité aurait-elle pris le dessus ?

 

Alors oui moi aussi ce matin je prie que notre Seigneur vienne au secours de mon incrédulité et qu’il fasse grandir ma foi.

 

Anna

 

 

 

 

Publicités