Evangile de Luc, chapitre 14

Il faut clairement comprendre que le Christ fait des pauvres une priorité. Pour la énième fois il replace cet enseignement au milieu de son discours. Ce qui me parle et me donne envie d’applaudir, c’est la forme.

En effet, Jésus ne dit pas : « videz vos poches, pièces, sandwichs, versets bibliques dans les coupelles des mendiants comme s’ils étaient des poubelles » ! Non. Il dit : verset 13 quand tu donnes un festin, invite des pauvres.

Je crois que Jésus souhaiterait vois plus de pauvres au beau milieu de nos jolis salons tout chaud et biens décorés dans l’attente de son retour.

Avoir des versets bibliques sur les murs de sa maison, c’est bien. Avoir des pauvres dans le salon, c’est mieux.

Je suis clairement un hypocrite, car des pauvres, dans mon salon, il n’y en a pas beaucoup. Je préfère de loin me balader avec quelqu’un qui a la classe et qui est intelligent, plutôt qu’avec une famille simple et sans goût. A mon sens, je crois avoir un problème grave en m’écartant des pauvres ou en les tenant suffisamment à distance pour qu’ils ne me gênent pas.

Je note aussi la promesse de Jésus : c’est la paix d’en haut qui découle du service d’un cœur qui déborde.

Si comme moi vous êtes des hypocrites, demandons ensemble à l’Eternel d’apprendre à aimer vraiment.

Geoffroy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s