Evangile de Luc, chapitre 4

16 Jésus se rendit à Nazareth où il avait été élevé et, conformément à son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,

[…]

22 Tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche et ils disaient: «N’est-ce pas le fils de Joseph?»

23 Jésus leur dit: «Vous allez sans doute me citer ce proverbe: ‘Médecin, guéris-toi toi-même’, et vous me direz: ‘Fais ici, dans ta patrie, tout ce que, à ce que nous avons appris, tu as fait à Capernaüm.’»

24 Il leur dit encore: «Je vous le dis en vérité, aucun prophète n’est bien accueilli dans sa patrie.

[…]

28 Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu’ils entendirent ces paroles.

29 Ils se levèrent, le chassèrent de la ville et le menèrent jusqu’à un escarpement de la montagne sur laquelle leur ville était construite, afin de le précipiter dans le vide.

30 Mais Jésus passa au milieu d’eux et s’en alla.

Ce passage m’encourage. Je vois différentes choses.
D’un côté les gens entendent les grandes choses que Jésus fait, ils le voient et l’entendent. Et ils se rendent bien compte que Jésus est bien plus qu’ils ne pensaient : ils sont tous étonnés. Mais cela ne les empêche pas de se fâcher contre lui et de vouloir le tuer.
– Je ne dois pas m’attendre que tout le monde aime ce qu’on a à dire. Et même si les gens se rendent compte que les paroles sont pleines de grâce, cela ne veut pas dire qu’ils vont y croire.
– En même temps je dois toujours être vigilant de ne pas être de l’autre côté. Que j’entende Jésus me parler, (ou quelqu’un d’autres de la part de Dieu) mais que je me mets en colère contre celui-ci, au lieu d’écouter, de croire et d’obéir.
–> Je veux écouter ce que Dieu a à me dire (aussi à travers des personnes), même si cela ne me plait pas.

Une autre chose que je vois c’est comment Jésus parle. Il ne va pas essayer d’arrondir les angles, il ne va pas donner aux gens ce qu’ils veulent voir ou entendre. Il va tout simplement dire la vérité sur lui-même et aussi la vérité (moins gentille) sur les gens qui l’écoutent. Cela fait qu’il se met à dos beaucoup de gens, en plus des personnes qu’il connaissait depuis son enfance.
Mais il le fait quand même, parce qu’il a une mission à accomplir, il y a la vérité qui doit être annoncée.
–> Je veux annoncer la parole de Dieu, sans avoir peur des gens. Je veux dire la vérité (avec des paroles de grâce) même si cela ne vas pas être bien reçu. La mission est plus importante que ma réputation.

Raphaël

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Luc 4. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s