Evangile de Luc, chapitre 23

Pilate leur dit pour la troisième fois: Quel mal a-t-il fait? Je n’ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Je le relâcherai donc, après l’avoir fait battre de verges. Mais ils insistèrent à grands cris, demandant qu’il fût crucifié. Et leurs cris l’emportèrent. Luc 23 v 22-23

Ces versets me font réfléchir à l’injustice des hommes concernant la façon dont Jésus a été conduit à la mort sur la croix! Par l’influence de quelques hommes en colère, un effet de groupe favorise une décision injuste qui amène à la condamnation d’un innocent… Pilate se corrompt parce qu’il veut bien paraître devant le peuple…
Mais sans cet absurde situation Dieu reste souverain et continue d’œuvrer pour les pêcheurs, son plan de Salut en est encore plus beau. Il se concrétise avec cette phrase que Jésus prononça plus tard, attaché sur la croix, souffrant de douleurs, abandonné de tous, juste avant de mourir :
Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font : Luc 23 v 34

Ces passage m enseigne deux choses à mettre en application dans ma vie :

1) L important de chercher à être intègre devant Dieu et de chercher sa justice.
2) Que le plan du Salut est l’histoire la plus merveilleuse à annoncer à mon entourage !

Ma prière aujourd’hui est que l’on puisse mettre en pratique la Parole de Dieu.

Henry

Publicités

Evangile de Luc, chapitre 22 et 23

Je lis aujourd’hui, non seulement le chapitre 22, mais aussi le 23 car nous sommes vendredi saint, le jour où ces événements se sont passés.  Demain, je le relirai. Partout dans le monde, les gens se rassemblent aujourd’hui pour se remémorer ce que Jésus a fait pour nous, il y a 2000 ans.

 

Le jeudi, Jésus mange le repas de la Pâque avec ses disciples.  En lisant, je me remémore notre repas l’année dernière avec Chantal de Juifs pour Jésus.  Jésus rompit le pain (d’azyme), comme le fait traditionnellement  les juifs, mais avec toute la signification révélée, « Ceci est mon corps ».  Et puis la dernière coupe, après le repas, « Ceci est la coupe de la nouvelle alliance conclue par mon sang.. »  La signification de la coupe qui faisait partie de ce repas depuis les millénaires… »la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous. » v.19-20

 

Jésus annonce la nouvelle alliance; il donne une information sinistre disant qu’il sera trahi…et les disciples ?  Hélas, ils sont toujours occupés avec « la grande question » qui est : « Qui sera le plus grand? »  (Suis-je, moi-même, suffisamment détachée de ma perspective, ma personne, mes préoccupations, pour l’entendre ?)  Il les enseigne de nouveau, patiemment, « …moi, au milieu de vous, je suis comme le serviteur. » v. 27  Et je me rappelle, que c’est à ces hommes imparfaits que Jésus confie le royaume. v. 28-30 C’est quand même surprenant.

 

J’entends actuellement le chant du coq.  Un coq commence à chanter dans le petit matin, et il continue assez longtemps (en tout cas le nôtre!)  La fin d’une nuit de prière et de trahison,…la politique et les intrigues n’ont que commencé.

 

« Dès le point du jour »…assez tôt…et tout le collège des anciens, les principaux sacrificateurs, les scribes… »?! Sans texto, sans coup de fil, – ils sont tous avertis, motivés et répondent « présents ».  La question?  « Si tu es le Christ, dis-le nous. »

 

Sachant qu’ils ne le croiront pas, Jésus fait une déclaration qui arrive jusqu’à moi, « Désormais, le Fils de L’Homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu ».  Faisant référence à Daniel 7. 13-14, et Ps. 110, ces hommes instruits savaient ce qu’il vient de déclarer, « Tu es donc le Fils de Dieu ».  Et Jésus, « C’est ça, je le suis ».  Pour eux, c’est un outrage!

 

Moi, je le crois.  Ma vie a basculé dès le jour où je l’ai cru.  Je me soumets.  Je suis encore imparfaite, comme l’étaient les disciples…mais il leur confie son royaume.  Je médite aujourd’hui sur son exemple, comme exprimé ici –

 

« Gardons les yeux fixés sur Jésus, qui nous a ouvert le chemin de la foi et qui la porte à la perfection.  Parce qu’il avait en vue la joie qui lui était réservée, il a enduré la mort sur la croix, en méprisant la honte attachée à un tel supplice, et désormais il siège à la droite de Dieu. »

 

Héb.12.2  Comme il l’avait dit.

Jennifer

 

 

 

Evangile de Luc, chapitre 15

V 18 et 19 : Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils ; traite-moi comme l’un de tes mercenaires.

V 21 et 22 : Le fils lui dit : Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.
Mais le père dit à ses serviteurs : Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez…

 

Le fis cadet avait préparé la confession qu’il allait dire à son père. Le père l’a laissé parler jusqu’à un certain point. Mais il n’a pas voulu entendre la suite. Il n’était pas question pour lui que son fils, malgré toute la douleur qu’il lui avait causé, ne soit plus son fils, mais un simple employé.

La réponse du père me rappelle que nous ne pouvons pas nous racheter en expiant en partie nos fautes. Nous vivons chaque jour entièrement de la grâce de Dieu. Il m’arrive parfois de réagir comme le fils. Je peux chercher à me punir moi-même pour mes fautes. Cela ne plaît pas au Père ! Si je devais me punir pour une seule faute, je le devrais pour toutes. se punir, c’est vouloir soi-même expier ses fautes. C’est se racheter, alors que le mal commis ne peut l’être par soi-même. Je ne peux que louer Jésus, le Fils de Dieu, qui a subi la colère du Père à ma place, pour que je sois un fils dans Sa maison !

Gilles

Evangile de Luc, chapitre 14

Il faut clairement comprendre que le Christ fait des pauvres une priorité. Pour la énième fois il replace cet enseignement au milieu de son discours. Ce qui me parle et me donne envie d’applaudir, c’est la forme.

En effet, Jésus ne dit pas : « videz vos poches, pièces, sandwichs, versets bibliques dans les coupelles des mendiants comme s’ils étaient des poubelles » ! Non. Il dit : verset 13 quand tu donnes un festin, invite des pauvres.

Je crois que Jésus souhaiterait vois plus de pauvres au beau milieu de nos jolis salons tout chaud et biens décorés dans l’attente de son retour.

Avoir des versets bibliques sur les murs de sa maison, c’est bien. Avoir des pauvres dans le salon, c’est mieux.

Je suis clairement un hypocrite, car des pauvres, dans mon salon, il n’y en a pas beaucoup. Je préfère de loin me balader avec quelqu’un qui a la classe et qui est intelligent, plutôt qu’avec une famille simple et sans goût. A mon sens, je crois avoir un problème grave en m’écartant des pauvres ou en les tenant suffisamment à distance pour qu’ils ne me gênent pas.

Je note aussi la promesse de Jésus : c’est la paix d’en haut qui découle du service d’un cœur qui déborde.

Si comme moi vous êtes des hypocrites, demandons ensemble à l’Eternel d’apprendre à aimer vraiment.

Geoffroy

Evangile de Luc, chapitre 13

V 5 : Mais si vous ne changez pas radicalement, vous disparaîtrez tous également

V 6 et 7 : Il vint y chercher du fruit et n’en trouva pas… Coupe-le donc, pourquoi occuperait-il la terre inutilement ?

V 24 : Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas.

La vie chrétienne doit porter des marques distinctives, sans quoi elle n’est qu’un leurre. Le disciple de Jésus est celui qui a vu son péché et s’en est repenti. Le disciple de Jésus n’occupe pas la terre inutilement : il porte du fruit pour celui à qui il appartient. Le disciple de Jésus s’efforce de marcher sur un chemin resserré. Il n’a plus la même liberté de mouvement que les autres, parce qu’il vise un but différent que les autres : la vie éternelle.

Je veux me souvenir qu’il est normal pour moi de ne pas vivre dans ce monde comme ceux qui ne se sont pas repentis, qui ne peuvent pas être utiles pour Dieu, qui ne pensent qu’à suivre leur désirs et leur volonté. Le disciple de Jésus vit autrement parce qu’il a en vue le but glorieux pour lequel il vit. Que l’espérance de la gloire de Dieu soit le motif puissant qui m’amène à suivre un chemin différent que ceux qui vivent sans Christ dans ce monde !

Gilles

Evangile de Luc, chapitre 12

« Et vous soyez semblables à des hommes qui attendent que leur maître revienne des noces, afin de lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera. »v 36
« Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. » V 40
Ces versets m’ont rappelés dans quel état d’esprit je dois vivre ma vie chrétienne,  dans l’attente de Jésus!  Je dois dire que souvent je l’oublie car je me dit que oui je vais vivre la vie éternelle en sa présence mais pas maintenant ! Mais si ça peut être aujourd’hui! Je veux me tenir prête !
Marie

Evangile de Luc, chapitre 11

« Seigneur, enseigne-nous à prier »[…..] »9 Et moi, je vous dis: Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira. 10 En effet, tous ceux qui demandent reçoivent, celui qui cherche trouve et l’on ouvrira à celui qui frappe.

11 Quel père parmi vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain? Ou bien s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson?

Je suis chaque fois de nouveau touché par tous les enseignements et encouragements liés à la prière. Dieu veut qu’on prie. Et ce n’est pas seulement parler dans le vide. Il veut qu’on demande et qu’il nous exauce. Cela m’encourage de venir devant lui aussi ce matin et demander (des choses concrètes) à mon Père celeste, en sachant qu’il va pas me donner une pierre, mais du pain. =)

Merci père pour la prière et ta bonté envers nous!

Luc 11,28: Il répondit: «Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent!»

Plus qu’une fois je suis tenté de le faire comme les foules qui écoutent Jésus. Je vais trouver cela magnifique ce qu’il dit, je vais dire qu’il a tellement raison, et c’est super…. Mais ce qui compte n’est pas cela, c’est ce que je fais avec ce que j’entends. Je veux me poser chaque jour la question: Qu’est-ce que Dieu a à me dire aujourd’hui ? Ou est-ce qu’il me reprend, me corrige, m’encourage ? Et surtout je veux mettre en pratique ce que j’ai compris, sinon cela ne sert à rien d’avoir lu et entendu la parole de Dieu.

Dieu aide moi à t’ecouter et faire ce que tu as à me dire et pas seulement écouter et m’en aller en pensant que c’est bien!

Raphael